Les semis

Les semis Le semis consiste à placer des graines dans la terre. Les semis peuvent s’effectuer sous abris ou en pleine terre. 1 – Les semis en pleine terre Les graines sont placées à leur endroit définitif. Ils sont obligatoires pour les légumes à racine pivotante (carottes, salsifis, panais…) et les légumineuses (haricots, pois…). Les racines pivotantes sont de grosses racines qui forment un pivot central qui forment de petites racines secondaires. L’intérêt du semis en place pour les autres semences est de gagner du temps, d’éviter le stress de la  transplantation pour la plante. Par contre, il nécessite des sarclages et éclaircissages, et consomme plus de graines. Sarcler : Enlever les « mauvaises » herbes en les coupant. Éclaircir : Retirer les plantes trop nombreuses au même endroit, afin de permettre la croissance de celle qui reste. 2 – Les semis sous abris Les semis sous abris sont indispensables pour les végétaux qui nécessitent une certaine température pour croître et pour se protéger des ravageurs. 3 – Les techniques de semis Les semis à la volée Cette technique consiste à répandre les graines à la surface de la terre et de les tasser avec le dos du râteau (comme pour le gazon). Les semis en ligne Après avoir tracé des sillons le long d’un cordeau, les graines sont déposées au fond et recouvertes de terre. Les sillons peuvent être effectués à l’aide d’une serfouette, ou bien d’un manche de râteau posé sur le sol et légèrement enfoncé pour marquer le sillon. Cette dernière méthode est particulièrement adaptée aux graines fines.         Les semis en poquet Les graines sont semées par groupe de 3 à 6 graines. Cette méthode permet une levée plus rapide, car ensemble, les graines ont plus de facilité pour briser les mottes de terre. Les semis en pot Les graines sont mises dans des pots (verre, plastique, terre…) contenant un mélange de terre, de sable et de compost. Ces semis seront transplantés lorsque les conditions de taille et de température seront réunies. Les semis en pépinière Cette technique consiste à semer une grande quantité de graines sur une surface réduite. Les plus beaux plants seront sélectionnés pour la plantation définitive. 4 – Faire ses semis Il faut semer plus profond en été qu’au printemps. Lorsque la terre est sèche, il est conseillé de mouiller le fond du sillon. Afin de faciliter la germination, il est préférable de faire tremper les grosses graines dans de l’eau tiède pendant une nuit. La profondeur des semis dépend de la variété. Dans tous les cas, elle n’excède pas 2cm. Afin de ne pas gâcher de graines avec l’éclaircissage, il faut espacer les graines. Pour les petites graines, mettre du marc de café au fond des sillons permet, outre d’éloigner les nuisibles, de mieux repérer où sont déposées les graines. Certains semis en pots devront être repiqués dans un pot plus grand avant d’arriver dans le potager (tomates, aubergines…).
Ce contenu a été publié dans Cultures. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *